La famille Sardine, ce sont cinq personnes qui ont décidé en 2018 de quitter leur maison de 200m² pour passer une année dans un appartement de 30m². Leur objectif ? Se recentrer sur la vie de famille, et vivre plus près de leurs convictions environnementales. Olivier, le papa, raconte leur participation au Défi “Rien de neuf ?”.

« Le Défi s’accorde avec notre propre défi : vivre avec uniquement ce que nous estimons essentiel. »

 

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre le Défi ?

Depuis longtemps, nous sommes conscients de l’énorme gâchis et de l’impact néfaste de nos comportements de consommateurs sur l’environnement. Nous voulions agir et le Défi nous a permis de le faire. Et il s’accorde avec notre propre défi : celui de vivre dans un espace restreint avec uniquement ce que nous estimons essentiel.


Participer au Défi en famille, ça donne quoi ?

Après avoir dépassé leurs premières réticences, les enfants ont vite pris de nouveaux réflexes. Notre aînée de 17 ans a été conquise par le site Vinted. Les trois aiment aller à la bibliothèque pour louer des livres, des jeux et rencontrer d’autres enfants. Notre fils de 6 ans avait peur de ne pas avoir assez de jeux et finalement cela développe sa créativité : il a fabriqué lui-même une toupie à base d’un bouchons de lessive et cela a lancé une mode à l’école ! Et maintenant il préfère aller dans des vide-greniers pour trouver des jouets que dans les grandes-surfaces. Donc globalement, c’est plutôt facile ! Nous trouvons des solutions pour tout (à part les collants !) et nous récupérons beaucoup de choses en très bon état qui ont été laissées aux encombrants.

 

« Nous avons entièrement meublé d’occasion la mezzanine des enfants, c’est du sur-mesure, ça vient de nous,
c’est génial ! »

 

Quelles sont les difficultés auxquelles vous avez été confrontées ?  

Les seules difficultés que nous rencontrons, c’est pour la réparation. Quand notre machine à laver est tombée en panne, nous avons dû en confier la réparation à une personne tierce car nous n’avions malheureusement ni les compétences ni le temps de le faire nous-mêmes.  

En revanche, nous avons entièrement meublé d’occasion et fabriqué la mezzanine des enfants. Il n’y a que les plaques pour fabriquer la cloison qui étaient neuves. C’est du sur-mesure et ça vient de nous, c’est génial !

 

« Le Défi nous donne une volonté d’avancer en famille qui nous rend plus soudés. »

 

Est-ce que vous observez un changement dans vos habitudes ? Vous vouliez vous recentrer sur la vie de famille, y êtes-vous parvenu ?

Globalement, je dirais que le Défi est bénéfique pour notre vie de famille. Il nous donne un objectif commun et une volonté d’avancer ensemble qui nous rend plus soudés. Et finalement, s’inscrire dans un mode de vie minimaliste n’a pas été une perte de confort. Au contraire, nous nous sentons plus libres.

 

Quelles sont pour vous les prochaines étapes du Défi ?

Nous allons essayer de réparer une plaque vitrocéramique avec une association ou un repair’ café. Je ne m’y connais ni en bricolage ni en électricité donc ce sera l’occasion d’apprendre. Il y a une telle satisfaction de réaliser ce Défi…A chaque choix, chaque petite épreuve, c’est gratifiant.